Journées européennes du patrimoine à la Chapelle expiatoire

19 septembre 2020  > 20 septembre 2020 visite thématique

Pour les Journées européennes du patrimoine, visitez la Chapelle expiatoire

Dans le cadre des journées Européennes du Patrimoine, la Chapelle expiatoire, accueille gratuitement le public. Trois visites commentées thématiques sont proposées :

   

Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2020

11h30 « La Chapelle expiatoire, un monument mémoriel »

L’édification de la Chapelle expiatoire, à partir de 1816, a une vocation mémorielle. Pour son commanditaire, Louis XVIII, l’édifice doit réaffirmer l’autorité du principe monarchique, et rappeler le péché que constitue la mort de Louis XVI. L’architecte Pierre François  Léonard Fontaine, secondé par Hippolyte Lebas, est chargé des travaux. D’inspiration néo-classique, fortement marquée par l’esprit romantique, la Chapelle expiatoire est achevée en 1826. Dans la nef, deux sculptures monumentales illustrent le drame des  Souverains : l’Apothéose de Louis XVI par Joseph Bosio, et et Marie-Antoinette soutenue par la Religion par Jean-Pierre Cortot.

   

14H30 « Les ossuaires de la Chapelle expiatoire »

Entre janvier 1793 et mars 1794, les guillotinés de la place de la Révolution (place de la Concorde) sont inhumés dans le cimetière de la Madeleine rue d’Anjou. On estime qu’entre 500 et 600 corps y sont ensevelis. Lors de la construction de la Chapelle expiatoire, l’architecte, Pierre-Léonard Fontaine, note dans son journal qu’il a fait prélevé religieusement tous les ossements du cimetière de la Madeleine avant d’édifier le monument. Quatre ossuaires de bois et de cuir forment le réceptacle qui accueille les restes des inhumés du cimetière de la Madeleine. Tombés dans l’oubli, on a parfois cru que les ossements du cimetière de la Madeleine avaient été déposés aux catacombes. Des découvertes archéologiques récentes ont remis en cause cette théorie…

   

16h30 « La Chapelle expiatoire, un monument dans son un quartier »

Au moment de la construction de la Chapelle expiatoire au début du XIXe siècle, le quartier de la Madeleine est encore peu urbanisé. Bâtie autour d’un remblai de terre de l’ancien cimetière, le monument domine le voisinage fait d’un habitat plus clairsemé et peu  levé. Au fil des ans, l’environnement évolue et se transforme pour s’intégrer dans un quartier dont l’architecture nous raconte l’histoire du XIXe au XXe siècle.

   

INFORMATIONS PRATIQUES

01-42-65-35-80

chapelle.expiatoire@monuments-nationaux.fr

GRATUIT

Chapelle expiatoire

29, rue Pasquier

75008 Paris

Métro lignes 3,12,13,14 : Saint-Lazare ligne 9: Saint-Augustin

Bus lignes 32,43,49,84 et 9

MenuFermer le menu